Aménagement des espaces publics

Aménagement de la traversée de Lavalette

La commune de Lavalette est traversée par la RD18 classée en troisième catégorie.

Les riverains font remonter très régulièrement leurs forts sentiments d’insécurité.

Publié le

Contexte et état des lieux

  • Le Conseil municipal souhaite avoir une vision globale de l’aménagement de ses deux traversées d’agglomérations et établir un programme pluriannuel d’investissement pour la réalisation des futurs travaux.
  • Pas de continuité concernant le cheminement piéton dans l’entrée du village sur la RD 18 côté Carcassonne.
  • Deux arrêts de bus sont présents dans la zone d’étude. Ceux-ci ne sont pas aux normes et ne disposent d’aucun aménagement permettant de sécuriser les accès aux véhicules.

Propositions de l'ATD

  • Créer un cheminement piéton d’une largeur minimum de 1,50 m sur toute la longueur de la traversée
  • Calibrer la chaussée à 5,50 m
  • Remplacer les deux arrêts de bus existants par un unique arrêt
  • Sécuriser l’arrêt de bus par l’implantation d’un plateau traversant
  • Implanter un second plateau traversant ou une écluse au niveau du numéro 45
  • Implanter une écluse d’une largeur de chaussée à 3,50 m entre les platanes au niveau des parcelles 190 et 191

 

 

Le projet

René Milhau, Maire de Lavalette : "Nous avons, comme beaucoup de villages, un problème de traversée de la commune par une départementale, la RD18 dans les deux sens. Une étude des services du Département en 2014 a compté 19 600 véhicules par semaine. Nous avions donc des problèmes liés à la forte fréquentation de véhicules venant de Limoux, Baudrigues avec beaucoup de poids-lourds. A cela s'ajoute, la vitesse excessive de nombreux automobilistes. L'un d'eux a été flashé à 102 km/h au lieu de 50. Enfin, la commune compte 180 enfants scolarisés à Lavalette et 130 prennent le bus. Leur sécurité était en jeu. "

 

Les travaux

R.M : "La première tranche a été réalisée à l'entrée Est, l'endroit le plus dangereux. Nous avons d'abord mené, avec le Syaden, la réfection totale de l'éclairage public qui datait de plus de 30 ans. Nous avions en effet un vrai problème de sécurité avec des enfants prenant le bus la nuit. La première tranche des travaux a débuté en 2017 avec la création d'un nouvel arrêt de bus (au lieu de deux) et d'un plateau traversant. Les enfants montent et descendent du bus en toute sécurité sans risque de dépassement des véhicules. Nous avons aussi recalibré la chaussée plus étroite et créé un cheminement piéton. Nous allons continuer à réaliser des trottoirs jusqu'au cœur du village et un autre plateau côté Est en 2020/2021. Notre philosophie est de finir ce projet de A à Z. "

 

L'ATD

R.M : "Nous avions déjà travaillé avec l'ATD dans la partie du cœur de village près de l'école. Nous avons donc fait appel à l'Agence pour étudier le ralentissement sur la départementale. Cela fait trois ans que nous y avons travaillé. L'ATD nous a apporté son savoir-faire et son expérience. Ils ont un tel vécu qu'ils savent ce que l'on peut faire ou ne pas faire. Cela nous a fait gagner beaucoup de temps et nous a donné une vision d'ensemble de la problématique. Les citoyens nous demandaient de traverser le village en toute sécurité et de pouvoir se promener en toute quiétude. Aujourd'hui, je peux dire que les riverains sont contents et les piétons sont de plus en plus nombreux. "

 

 

Coût des travaux : 270 000 € HT
Accompagnement ATD : programme